L'actualité de la VAE

Restez informé de toutes les actualités de la VAE en Ile-de-France
 

Auto-questionnaire

Vérifiez votre connaissance de la VAE
 

Posez vos questions !

Vous souhaitez avoir des informations personnalisées
 

Sondage

Mieux vous connaître
 

Questions fréquentes


Consultez les questions les plus fréquemment posées ainsi que leurs réponses sur les thèmes suivants :

Enjeux de la VAE pour l'Entreprise

  • Quel est l'intérêt de la VAE en entreprise ?

     

    La validation des acquis de l’expérience (VAE) est une démarche volontaire pour tout salarié qui souhaite btenir une certification en validant son expérience, sans nécessairement suivre une formation.

    C’est ainsi l’opportunité pour chacun de transformer ce qu’il a appris par le travail ou dans le cadre ’engagements personnels en un diplôme reconnu à la fois dans l’entreprise et dans d’autres secteurs d’activité.

    La VAE, en tant qu'outil de gestion des emplois et des compétences, offre un bon moyen de faire progresser chaque salarié ainsi que les compétences collectives de votre entreprise.

    C'est donc une possibilité de faire coïncider l’intérêt des salariés avec celui de ’l'entreprise : une opportunité à saisir pour préparer l’avenir dans le cadre de projets partagés et concertés.

    Pour mieux connaître les avantages de la VAE en entreprise, reportez-vous à la rubrique "Les enjeux de la VAE en entreprise".

     

     

  • Comment répondre à la demande d’un salarié ?

     

    Si le projet du salarié vous intéresse :

     

    - vous décidez de soutenir son initiative en prenant en charge, sur le plan de formation de l’entreprise, une demande individuelle de VAE.
    ou
    - vous demandez au salarié s'il est prêt à mobiliser son DIF.

    En effet, la VAE peut alors être mise en oeuvre en respectant les règles d’utilisation du DIF (demande écrite du salarié, délai de réponse de l’employeur…

    Et si le salarié ne dispose pas d’un quota d’heures suffisant, vous pouvez financer les heures manquantes sur le plan de formation de l’entreprise.
    DIF et/ou plan de formation : dans tous les cas, pensez à signer une convention tripartite avec le salarié et le ou les organismes intervenants.

     

     

    Le projet du salarié ne répond pas aux besoins de l’entreprise :

    Orientez-le vers le congé pour VAE et conseillez lui de prendre contact le plus rapidement possible avec le FONGECIF pour connaître ses conditions de financement.

     

     

  • Qu'est-ce que le congé VAE ?

     

    Il s'agit d'un congé de 24 heures, financé par le FONGECIF.

    C’est au salarié de présenter une demande de prise en charge au FONGECIF dont votre entreprise dépend.
    Le congé pour VAE peut être réalisé sur le temps libre du salarié ou pendant son temps de travail. Dans le second
    cas, il doit vous adresser une demande d’autorisation d’absence au moins 60 jours avant le début
    de l’action : vous devez y répondre dans les 30 jours qui suivent.

    Trois réponses possibles :
    - accord de l’autorisation d’absence ;
    - refus de l’autorisation d’absence si le salarié ne respecte pas le délai de présentation de la demande ;
    - départ différé pour raisons de service, dans la limite de 6 mois.

    Plus d’informations sur le congé VAE ?
    www.fongecif.com

     

     

  • Vous souhaitez prendre l'initiative de mettre en place une VAE pour un ou plusieurs salariés ?

     

    C’est, possible dans le cadre du plan de formation de l’entreprise.
    Un préalable indispensable toutefois : chacun des salariés concernés doit donner son consentement.
    En d’autres termes, il est impossible d’imposer une VAE.

    L’accord individuel doit être formalisé via la signature du salarié sur la convention tripartite : conclue avec chaque salarié bénéficiaire et le ou les organismes intervenant dans la VAE, cette convention précise notamment la certification visée, la période de réalisation, les modalités d’accompagnement et les conditions de prise en charge des frais de VAE.

    Il vous faudra aussi informer les instances représentatives du personnel. La VAE fait partie des thèmes soumis au comité d’entreprise (ou à défaut, aux élégués du personnel) à l’occasion de la consultation annuelle obligatoire consacrée la mise en oeuvre de la formation dans l’entreprise.

    Ensuite, le salarié gère son propre dossier de VAE. C’est un point essentiel : chaque candidat doit préparer un dossier individuel de VAE et se présenter devant le jury. Bien sûr,  l’engagement de l’entreprise à ses côtés est largement recommandé.

     

     

  • Comment et où s'informer sur la VAE ?

     

    S’informer est un préalable incontournable pour bien comprendre l’objectif de la démarche, les règles à connaître, le choix des certifications accessibles dans le cadre de la VAE et répondre aux interrogations des salariés.

    Par ailleurs, la VAE n’a de sens que si elle répond à un projet clairement identifié. D’où la nécessité de bien vérifier que cette démarche est la plus appropriée pour atteindre l’objectif recherché.

     

    Pour les professionnels amenés à transmettre de l’information sur la VAE (responsable de la formation, RH, organismes de formation, etc...), pour vous, Le Pôle régional d’information conseil en VAE propose des rendez-vous mensuels : les mardis de la VAE.

    Pour plus d'information, rendez-vous dans la rubrique "Espace professionnel de la VAE

     

    Pour aider les salariés à bien préciser leur projet professionnel, et répondre aux interrogations individuelles, le Conseil régional finance des antennes d'information conseil en VAE. Pour mieux connaître leur rôle et leur localisation, reportez-vous à la rubrique "Qui peut m'aider en Ile-de-France" / "Définir mon projet".